La mangrove

La mangrove est une forêt littorale, interface entre la mer et le domaine terrestre. Les espèces qui s’y développent doivent tolérer un milieu salé et pauvre en dioxygène. La répartition des arbres dépend de leur tolérance vis-à-vis d’un sol à pression osmotique élevée et anoxique. Dans ces conditions particulièrement contraignantes pour les organismes, cette formation présente une faible diversité végétale. La végétation est constituée en grande partie de palétuviers rouges aux racines échasses.

Le terme générique de palétuvier désigne tout arbre ou arbuste capable de s’adapter à une vie en eau saumâtre peu profonde. Six espèces espèces essentielles sont recensées dans les régions littorales de Saint-Louis à la Casamance : Avicennia africana, Rhizophora racemosa, Rhizophora mangle, Rhizophora harrisonii,, Laguncularia racemosa et Conocarpus erectus.

La mangrove fournit aux populations environnantes l’essentiel de leurs moyens de subsistance.

Le bois des palétuviers peut être prélevé pour la construction ou encore pour le bois de chauffe et le charbon de bois qui serviront à la cuisson des aliments et au fumage du poisson. Les feuilles sont utilisées comme fourrage pour le bétail. Les végétaux fournissent aussi les éléments de la pharmacopée traditionnelle des populations locales. Par ailleurs, la mangrove abrite également du gibier.

Les activités humaines menacent aujourd’hui cet espace boisé.

Mangle blanc
Laguncularia racemosa
Wolof : mangue bu wekh ; Peul : mangui balé
Statut :
Mangle rouge
Rhizophora mangle
Wolof : mangli bu xonx
Statut :
Palétuvier blanc
Avicennia africana
Wolof :samar ; Sérère : mbugànd
Statut :
Palétuvier gris
Conocarpus erectus
Wolof : mangue bu gnul ; Peul : mangui bodé
Statut :
Palétuvier rouge
Rhizophora racemosa
Wolof : mangli ; Sérère : ndas
Statut :
Accueil | Plan du site | Contact | Espace privé